Françoise Poirier : aider sans compter

Françoise Poirier : aider sans compter

PARTAGER
Photo par Sandra Mathieu
Gilles Brazeau et Françoise Poirier posent devant les denrées qui rempliront les 60 paniers de Noël.

Par Sandra Mathieu

Lorsqu’elle a vu passer la petite annonce dans le feuillet paroissial il y a 10 ans et qu’elle a manifesté son intérêt pour devenir bénévole au comptoir alimentaire de Val-David, Françoise Poirier était loin de se douter qu’elle deviendrait, avec son mari, Gilles Brazeau, la grande manitou de cet organisme de dépannage alimentaire pour les personnes à faible revenu.

Celle qui a travaillé de nombreuses années au service du centre de jour pour femmes La Colombe avoue en toute humilité : « Aider les autres me donne de l’énergie, ça me nourrit! » En décembre, elle passe en moyenne quatre jours par semaine au comptoir à préparer les paniers de Noël et, le reste de l’année, elle consacre une vingtaine d’heures par semaine au bon fonctionnement du comptoir, qui est ouvert tous les jeudis.

« Malheureusement, on entend encore beaucoup de préjugés, mais personne n’est à l’abri de la pauvreté, se désole-t-elle. Ici, je rencontre des jeunes universitaires, des petites familles, des personnes âgées… Nous aidons environ 40 à 45 familles chaque semaine, et c’est une belle occasion pour elles de sortir de l’isolement. J’aime prendre le temps de leur jaser. Des fois, ils ne filent pas, je les écoute et ça les soulage un peu. »

Ainsi, chaque jeudi, ces Val-Davidois de tous âges et de tous les milieux font la file pour mettre dans leur baluchon suffisamment de nourriture pour passer la semaine, parfois même deux semaines : viande, cannage, lait, jus, légumes, pain, etc.

À la fin de notre rencontre qui aura duré près d’une heure, elle me pointe timidement sa plaque accrochée au mur, remise plus tôt cette année par le conseil municipal de Val-David; on peut y lire Bénévole de l’année 2016. « J’avoue que je n’aime pas beaucoup être sous les projecteurs, mais ça m’a surpris et ça m’a fait plaisir en même temps. »

Mme Poirier tient à remercier toutes les entreprises et organismes qui ont aidé le comptoir cette année : les Chevaliers de Colomb de Sainte-Agathe, le Metro Dufresne, les pompiers de Val-David, la municipalité de Val-David, Les Savonnières de Val-David, la boutique Les abeilles, Ghislaine Boisclair, Moisson Laurentides et plusieurs donateurs privés.

« J’adore les gens de Val-David, c’est vraiment un monde à part. On y observe un bel esprit de communauté », conclut cette femme dévouée et inspirante.

http://www.valdavid.com/repertoires/details/comptoir-alimentaire/