Réfugiés du bout du monde

Réfugiés du bout du monde

PARTAGER
Photo par Kathy Poulin

Par Dominique Forget

Oui, nous avons une famille de réfugiés chez nous. Ils sont quatre. Deux jeunes garçons; l’un a un an et demi et l’autre, quatre ans. Les parents ont 28 ans. La maman porte le hijab et de longues robes. Clairement, ils sont très, très contents d’être à Val-David.

Le mercredi 7 décembre, nous avons reçu un appel du Coffret de Saint-Jérome qui nous demandait si nous pouvions accueillir une famille de réfugiés parrainés par le gouvernement (ce qui signifie qu’ils ont droit à l’aide sociale la première année). Le Coffret nous a dit que la famille arriverait durant le temps des Fêtes. Après consultation avec « notre » famille (celle qu’un groupe de Val-David parraine, ceux pour qui nous avons fait des collectes de fonds en février et mars derniers) et le groupe de parrains, nous avons accepté. La famille est arrivée au Canada le lundi 12 décembre, en pleine tempête, après 40 heures de voyagement. Le mardi 13 décembre, ils visitaient l’appartement à Val-David. Il a fallu se retourner sur un dix cent pour préparer l’appartement. La réponse de la communauté de Val-David a été extraordinaire.

Beaucoup de gens sont venus aider pour les préparatifs de toutes sortes. La famille est arrivée le lundi 14 décembre, et le lendemain, l’appartement ressemblait à un chantier de transformation extrême. Il y avait simultanément des personnes qui peinturaient, d’autres qui installaient un comptoir, qui nettoyaient ou qui s’adonnaient à un complexe exercice de valorisation immobilière. C’était vraiment impressionnant.

À 15 h 20, tous ces bénévoles spontanés ont quitté l’appartement et sont montés chez nous pour ne pas traumatiser la famille, qui arrivait à 15 h 30.

Ils sont arrivés à l’heure prévue, ils ont visité l’appartement et discuté : il y avait un interprète du Coffret ainsi que deux dames de Val-David/Val-Morin qui parlaient arabe. Après discussion, la famille et les interprètes sont venus nous rejoindre dans notre appartement, où ils ont été reçus par la mairesse et les citoyens avec du thé et des biscuits maison. C’était plutôt sympa.

Nos immigrants ne parlent pratiquement pas le français. Mais après quelques jours, ils sont toujours souriants, ils nous disent qu’ils sont contents. Le papa a commencé un stage de formation en cuisine dans un restaurant de Val-David. Ils apprennent à marcher dans la neige, ce qui n’est pas évident quand tu n’as jamais vu ça… Ce qui est évident, par contre, c’est que toute la famille veut apprendre nos us et coutumes. Quitte à ce que nous apprenions nous aussi un peu des leurs.

La communauté de Val-David continue d’être vraiment chouette. Il y a plein de personnes qui viennent les voir, qui les aident pour le transport, la bouffe, tout. Je suis vraiment fière de faire partie d’un village aussi extraordinaire.

(D’autres infos sur les nouveaux arrivants de Syrie seront publiées dans l’édition papier du journal Ski-se-Dit du 19 janvier prochain.)

Le Coffret (Centre d’orientation et de formation favorisant les relations ethniques tradition) est un OBNL actif dans les Laurentides depuis 1991. Sa mission consiste à favoriser l’intégration des nouveaux arrivants dans notre région en mobilisant les personnes et les organismes ressources.