Assainissement de la rivière du Nord: De bons coups, mais du travail à faire

Assainissement de la rivière du Nord: De bons coups, mais du travail à faire

PARTAGER
Photo par Michel-Pierre Sarrazin

par Alain Saladzius, FIC, ing., président, et Gabriel Cliche, B. Sc. A., chargé de projet à la Fondation Rivières

Les débordements excessifs d’eaux usées non traitées se poursuivent dans la partie aval de la rivière du Nord alors qu’ils ont considérablement été réduits en amont, selon un bilan réalisé par la Fondation Rivières. Les actions concrètes posées ces dernières années ont porté fruit, mais le constat général est qu’il reste encore beaucoup de travail à faire.

La performance épuratoire des stations de traitement s’avère excellente pour l’ensemble des 18 municipalités évaluées. On note d’ailleurs que les travaux d’augmentation de la capacité d’assainissement réalisés à Sainte-Agathe-des-Monts, à la suite d’un jugement de Cour obtenu par l’Association de protection de l’environnement du lac Raymond et de la rivière du Nord (APELRRIN), auront permis de réduire de façon remarquable le nombre de débordements. De 241 débordements en 2013, ils furent respectivement de 175, 66 et 40 de 2014 à 2016. Ces travaux auront permis la réouverture de la plage du lac Raymond à l’été 2016 alors qu’elle était fermée depuis 2007.

À cet égard, la Municipalité de Val-Morin a poursuivi son engagement à la protection en installant un appareil de mesure en continu des coliformes fécaux, le ColiMinder. « Il s’agit d’une première au Québec que nous entendons bien faire connaître », déclare M. Alain Saladzius, président de la Fondation Rivières. L’utilisation de cet appareil permet de connaître la qualité de l’eau et ainsi sécuriser les activités de la plage grâce à un système de transmission des données et d’alerte. L’appareil, installé pour une deuxième année en amont de la plage, est opéré par la Municipalité, sous la supervision d’un groupe de chercheurs de la Chaire de recherche du Canada en Protection des sources d’eau potable ainsi que de la Chaire industrielle CRSNG en eau potable.

La Fondation Rivières tient aussi à saluer l’entente intervenue entre les municipalités de Val-David et de Val-Morin afin de réaliser des travaux de raccordement du réseau de Val-Morin à la station d’épuration de Val-David. Ces travaux permettront de pallier la précarité des installations existantes désuètes de Val-Morin, de servir de nouveaux secteurs qui étaient problématiques, ainsi que de conduire à la modernisation des installations de Val-David. Des travaux sont également engagés dans le secteur du Domaine Val-Morin.

Les premiers bilans de performance des systèmes d’assainissement ont été réalisés par la Fondation Rivières en 2012 et 2015. Ceux-ci avaient essentiellement mis en lumière des problèmes de déversements d’eaux usées non traitées. Les derniers relevés disponibles jusqu’en 2016 montrent que la situation s’est détériorée en certains endroits et stabilisée ailleurs. La Fondation Rivières entend communiquer avec toutes les municipalités afin de confirmer l’interprétation des résultats.

La Fondation Rivières est un organisme à but non lucratif dont la mission est d’œuvrer à la préservation, la restauration et la mise en valeur du caractère naturel des rivières, tout autant que de la qualité de l’eau.

Info : Alain Saladzius 514 924-2013
Gabriel Cliche 514 272-2666, poste 23