Maison Actualité Val-Davidois à l’honneur : André Simard

Val-Davidois à l’honneur : André Simard

André Simard s'exerçant sur un cheval d'arçons.

 

Le 5 septembre dernier, un autre de nos concitoyens s’est vu remettre l’Ordre du Canada, une distinction créée en 1967, année du Centenaire, et qui souligne « une contribution extraordinaire à la nation ». Cette fois, il s’agit de M. André Simard, dont les vertus créatrices ont largement contribué à la renommée du Cirque du Soleil et des équipes olympiques canadiennes. Voici comment la gouverneure générale, la Très Honorable Julie Payette, a souhaité saluer le travail de cet athlète remarquable. Le talent de M. Simard s’exprime également à travers la peinture.

André Simard est devenu membre de l’Ordre du Canada le 5 septembre, recevant cette distinction des mains de la gouverneure générale Julie Payette.

 

Véritable icône dans l’univers des arts du cirque, André Simard est un être multidisciplinaire qui a été notamment gymnaste d’élite de calibre international, étudiant puis formateur à l’Institut des arts appliqués et graphiques de Montréal, ainsi qu’entraîneur à l’École nationale de cirque de Montréal et concepteur acrobatique. 

Gymnaste artistique international pendant 12 ans, André Simard est devenu champion canadien masculin à trois reprises et a participé à deux championnats du monde ainsi qu’aux Jeux olympiques de Munich. À la suite de cette carrière fructueuse, il s’est voué à l’entraînement de gymnastes. En 1976, il a été responsable des sites d’entraînement dans le cadre des Jeux olympiques de Montréal. Un an plus tard, il a reçu le trophée Air Canada décerné au meilleur entraîneur de l’année. En 1988, l’équipe masculine qu’il a entraînée s’est classée 8e au monde aux Jeux olympiques de Séoul, en Corée; le plus haut résultat jamais atteint pour l’équipe.

André s’est ensuite lancé dans les arts du cirque. Il a entraîné des centaines d’artistes de cirque et a conçu plusieurs dizaines de numéros aériens pour le Cirque du Soleil et ailleurs dans le monde ou a contribué à leur création. Par un brillant croisement et métissage de ses trois mondes, il a amené le trapèze ballant à un niveau supérieur au plan international. Son invention en 1989 de l’autolonge élastique sécuritaire est l’une de ses contributions techniques majeures à la discipline des arts du cirque aérien contemporain.

André Simard collabore avec le Cirque du Soleil depuis 1987. Il a créé pour le spectacle Nouvelle Expérience un numéro de trapèze ballant qui a enclenché une véritable révolution dans le mouvement aérien de haute voltige. La virtuosité acrobatique des artistes, dans une salle ou un chapiteau, prend sous sa signature des allures de ballets fluides. Entre 1989 et 2000, treize des chorégraphies qu’il a conçues pour le Cirque du Soleil, l’École nationale de cirque de Montréal ou pour sa propre compagnie artistique, le Studio de création les gens d’R, ont été récompensées dans les festivals réunissant les meilleurs artistes de cirque au monde. André et ses artistes ont reçu 18 récompenses internationales.

 

Témoignage d’André Simard

Je suis né et j’ai grandi dans le Rosemont francophone et pauvre des années d’après-guerre. J’ai eu la chance de prendre pour mentor le père Marcel de la Sablonnière. J’ai appris la générosité, la loyauté, le don de soi, le courage, le goût de l’effort, la persévérance et je suis devenu un homme intègre et un homme de cœur. J’ai eu une vie professionnelle pleine et riche de voyages, de rencontres et de liens d’amitié aux quatre coins du monde. Toute ma vie, j’ai donné inconditionnellement le meilleur de moi-même, à mes athlètes, étudiants artistes ainsi qu’à mes employeurs. De cela, je suis très fier. Je remercie spécialement messieurs Jean-Paul Marcil et Richard Montpetit qui m’ont guidé tout au long de ma carrière de gymnaste ainsi que tous ceux et toutes celles qui se sont trouvés à mes côtés sur ces multiples chemins de vie.