Maison Actualité THE PATCH, de Bonnie Baxter : occupations pandémiques

THE PATCH, de Bonnie Baxter : occupations pandémiques

« THE PATCH » de BONNIE BAXTER

Ou comment la culture de tomates devient un imposant projet environnemental et humain

 

Jocelyne Aird-Bélanger, résidente de Val-David

Bonnie Baxter a entrepris, au cours des douze derniers mois, un ambitieux projet multigénérationnel et multidisciplinaire au fond de son jardin, là où s’épanouit son potager de tomates bios[1], dorloté de tant de soins environnementaux minutieux. Ce lieu surnommé THE PATCH est devenu le site principal des performances réalisées par dix artistes d’origine locale, nationale ou internationale de divers horizons, de perspectives, de langues et d’identités diverses, qu’elle avait invités dans ou autour de ce site chez elle, à Val-David. Comme artiste, Baxter s’implique dans la redéfinition du rôle des créateurs face aux écosystèmes, aux changements climatiques, à la survie de la nature et à la sécurité alimentaire.

THE PATCH est une sculpture en soi, une extension environnementale de son jardin, jardin qui, pendant des décennies, a servi de canevas élargi à ses créations en photographie, vidéo et installations. Au début de la pandémie de COVID-19, elle y a créé 10 grands rectangles où elle a semé 120 plants différents de tomates pour donner par la suite sa généreuse récolte à la banque alimentaire locale. En corrélation avec la création de cette nouvelle installation qui produit de la nourriture pour la communauté, elle a envoyé des invitations à une sélection d’artistes de performance pour accroître l’impact de son projet potager. Toujours soucieuse de créer une plateforme de rencontres collaboratives dans et par sa pratique en estampe et en média, elle partage régulièrement son terrain, ses connaissances et ses ressources comme mentore et professeure.

Sur une période d’un an, du 25 septembre 2020 au 25 septembre 2021, 10 artistes et leur réseau de soutien, soit plus de 50 personnes au total, ont réalisé des performances dans son site-sculpture, souvent pendant toute une semaine, comparant leur séjour de création à Val-David à une résidence d’artiste. Une artiste en Australie et son jeune fils, et une autre en Espagne se sont aussi impliqués dans ce projet directement de leur lieu de vie. Avec son équipe de production, elle a filmé ces performances sous une multitude d’angles, en utilisant diverses techniques et technologies, tels des drones, des caméras infrarouges et d’autres à 360 degrés, pour faire passer THE PATCH de son rôle original de sculpture organique à une installation vidéo immersive. THE PATCH rejoint de ce fait un réseau grandissant d’artistes travaillant à redéfinir le rôle de l’art contemporain à travers des initiatives de collaboration intégrant une réforme en profondeur de l’écologie sociale.

L’exposition solo, qui aura lieu de février à avril 2022 au Musée d’art contemporain des Laurentides, est composée de diverses parties, dont une installation vidéo immersive projetée sur 4 murs à 360 degrés, accompagnée d’une bande-son originale. Une expérience de réalité virtuelle sera aussi disponible pour permettre à l’audience de voir la vidéo à domicile et la rendre accessible aux gens à mobilité réduite ou incapables de se rendre à la galerie. En utilisant des écouteurs domestiques et en adaptant leur propre téléphone intelligent, tous pourront voir THE PATCH de tous les coins de la planète. Tous ces volets travaillent de concert pour impliquer jeunes et vieux afin de diffuser largement THE PATCH au-delà des limites de la galerie.

Réalisé à l’origine pendant le confinement pandémique comme ressource alimentaire communautaire, THE PATCH est devenu un site ouvert aux contributions d’artistes concernés par la continuité sociale et l’écologie. THE PATCH est en train de jeter les bases d’un nouveau type de communauté axé vers le futur, un lieu pour se souvenir, reconnaître, apprendre, changer, accepter et défier, en particulier pour défier. Bonnie Baxter souhaite que ce lieu de renouveau, de ressourcement et d’inspiration basé sur des rêves grandisse et se projette dans l’avenir.

À ne pas manquer : THE PATCH, exposition solo au Musée d’art contemporain des Laurentides, à Saint-Jérôme, de février à avril 2022

 

Bonnie Baxter est une artiste canadienne d’origine américaine qui vit et travaille à Val-David depuis 1969. Professeure au programme Print Media de l’Université Concordia à Montréal depuis 1984, elle a exposé et a donné des conférences et des ateliers au Canada, au Mexique, aux États-Unis et en Turquie. En 2016, elle recevait le Prix « Excellence in Teaching », remis par le président de l’Université Concordia de Montréal, et en 2017, le prix Charles-Biddle du ministère de l’Immigration, de  la Diversité et de l’Inclusion du Québec. En 2018, le Conseil de la culture des Laurentides lui remettait le Prix Les Grands Soleils pour l’ensemble de sa carrière. Bonnie Baxter est représentée par la Galerie Blouin Division.

 

Pour participer au projet THE PATCH, faites partie de ceux qui soutiennent la collecte de fonds de Bonnie Baxter et de son équipe en allant à :
Bonnie Baxter

 

 

___________________ 

[1] Projet dont a parlé Louise Duhamel dans notre édition de juin 2021 (p. 10) : https://ski-se-dit.info/2021/06/parution-de-juin-2021/