Maison Actualité Au printemps, le brûlage des rebuts, c’est NON!

Au printemps, le brûlage des rebuts, c’est NON!

Régie incendie des Monts

L’arrivée du printemps est l’occasion de renouer avec les activités extérieures, dont l’entretien paysager. Certaines notions de sécurité doivent être précisées afin d’éviter les risques d’incendie, puisque même si le temps est frais et que la neige tapisse encore le sol à certains endroits, les résidus comme l’herbe sèche, les feuilles mortes et les broussailles sont propices à la propagation d’un incendie.

Il existe des façons sécuritaires et écologiques autres que le brûlage pour se débarrasser de résidus de nettoyage de terrain. En effet, au lieu de brûler les résidus de nature végétale, la SOPFEU recommande d’en faire du compost ou de les déposer pour la collecte des résidus verts. Pour les matières plus encombrantes, comme les grosses branches ou les vieux meubles, l’écocentre de la municipalité est la solution toute désignée.

Ces options ont pour but de réduire le danger d’un incendie d’herbes, de forêt et même de résidence. Au cours de la dernière année seulement, les pompiers de la Régie incendie des Monts sont intervenus lors de plus de 15 incendies de forêt sur l’ensemble de son territoire.

Si vous décidez tout de même de faire un feu extérieur ce printemps, rappelez-vous qu’un permis de brûlage est requis avant d’entreprendre tout brûlage à ciel ouvert. Ce permis est gratuit et disponible sur le site de la RIDM : www.ridm.quebec.

Même avec l’obtention d’un permis de brûlage, il est de votre responsabilité de vérifier s’il vous est permis d’allumer en consultant le site de la RIDM, et ce, avant chaque allumage.

Pour de l’information supplémentaire :

https://ridm.quebec/permis-de-brulage/