Maison Choix de la rédaction Ski-se-boit : De belles bulles des Brasseurs de Montebello

Ski-se-boit : De belles bulles des Brasseurs de Montebello

Johann Plourde
Chroniqueuse Bières et Découvertes

Entourée de collines, de champs, de forêts et longeant la rivière des Outaouais, la municipalité de Montebello offre des paysages enchanteurs ainsi que des produits brassicoles fort intéressants. Alain Larivière, maître brasseur, musicien et écrivain, partage ses créations de bières artisanales, ses influences et son intérêt pour l’histoire québécoise.

Voici quelques bulles de la Microbrasserie les Brasseurs de Montebello. 

MISS BEETY – Ale fruitée à 4,1 %, créée en 2016

150 livres de betteraves de la région sont utilisées pour élaborer ce style de bière. Sa couleur flamboyante pétille entre le mauve et le fuchsia, sa mousse est laborieuse, crémeuse et rose! Son goût est léger, fruité, rafraîchissant, herbacé et subtilement épicé. Sa finale se prolonge avec finesse et sans amertume. Bien que sa couleur en dit long, son nez est plutôt délicat, quelques notes de céréales fumées s’échappent et charment nos petites narines curieuses. Un apéro en l’honneur des femmes qui osent et assument toutes leurs petites et grandes vérités. Servir froide avec un assortiment de fromages crémeux : vous serez très heureux.

VICTOR NYMARK – Blonde houblonnée à 4,6 %, créée en 2021

Une blonde concoctée à partir de différents houblons sans toutefois tapisser le palais d’une amertume profonde. Cela lui donne une belle texture savoureuse et sans lourdeur. Un bouquet d’arômes fruités ainsi que le doux parfum de la vanille lui procurent une belle particularité. De couleur vive et brillante comme le soleil, sa mousse blanche forme facilement un col crémeux et velouté. Fraîches et désaltérantes, ses notes vanillées remontent délicatement après chaque gorgée. En collaboration avec le Château de Montebello, cette bière est brassée en l’honneur du contremaître finlandais Victor Nymark pour son chef-d’œuvre architectural qui a ouvert ses portes le 1er juillet 1930. Servir froide avec crudités et trempette de fromage à la crème et fines herbes ou directement au lobby du Château.

LE GRAND FEU -1913– IPA fumée à 5,8 %, créée en 2017

Une indian pale ale colorée aux reflets enflammés qui surprend! Sa robe inattendue rougeâtre se définit grâce à l’utilisation du houblon Barbe rouge. Sa mousse beige est généreuse et de texture soyeuse, un peu comme du miel. Un nez de fruits tropicaux, de céréales grillées et de malts fumés nous fait pratiquement oublier que c’est une IPA. Une amertume franche aux notes mielleuses dépose en bouche une finale balancée, remplie de fraîcheur, ainsi qu’un amalgame de saveurs vraiment bien dosé malgré cette grande tragédie. Servir à 6°, avec un sandwich de viande fumée et frites, un pur délice.

LE FANTÔME D’ÉZILDA Pale ale Amarillo à 6,5 %, créée en 2014

Une blonde voilée au soupçon mystérieux, selon certaines apparitions! Mais dans le verre, tout est clair 🙂

De couleur orangée, sa texture ombragée s’accompagne d’une mousse blanche persistante, crémeuse, qui se dépose au contour du verre comme une petite dentelle. Un nez aromatique de mangue, fruits tropicaux, floral et délicat effleure doucement les narines. En bouche, des saveurs d’agrumes; on pourrait même dire de cette bière qu’elle est « pintable », donc bien désaltérante. Une finale sèche vous attend, mais la dernière gorgée, elle n’attend pas! Servir à 6° avec poisson grillé, salade de légumes et fromage feta. Une bière brassée pour honorer la mémoire d’Ézilda Papineau, fille de Louis-Joseph-Amédée Papineau, héritière de la seigneurie de La Petite-Nation dès 1871.

Déguster une bière, c’est aussi découvrir le maître qui brasse avec passion ses créations inspirées de plusieurs ingrédients produits localement : c’est l’histoire d’une municipalité, d’un village, d’un évènement marquant ou d’une réalité bien vécue.

Santé!

Merci à Isabelle et Alain pour les confidences ainsi que pour la visite de la micro!