Maison Actualité Quel est le rôle d’un cégep de région?

Quel est le rôle d’un cégep de région?

Ski s’étudie : Chronique cégep 

Afin d’aider les nouveaux élèves, Ski-se-Dit publie, en collaboration avec le Centre collégial de Mont-Tremblant, une chronique régulière d’information générale. Ce mois-ci, on aborde le développement et la vitalité que crée un cégep dans une région.

 

Pierre-Hugues Boucher

Conseiller à la mobilité

[email protected]  

La démocratisation de l’enseignement supérieur, entamée durant la Révolution tranquille, a permis à un peuple autrefois d’ouvriers d’accéder à des emplois spécialisés. Une des mesures qui a ouvert l’accessibilité aux études supérieures est la création des cégeps en 1967. À ce jour, on dénombre 48 cégeps sur le territoire québécois. Or, plus de 50 ans après leur création, certain.e.s se posent toujours la question : à quoi sert un cégep en région?

 

Moteur de développement économique et social

À l’instar des gouvernements, principaux employeurs des villes de Québec et d’Ottawa, les cégeps de région sont des employeurs de premier plan dans de petites municipalités, offrant des emplois stables et bien rémunérés.

Par leurs services aux entreprises, les cégeps offrent aux PME des services adaptés à un coût compétitif (comptabilité, informatique, gestion, publicité, etc.). La formation continue permet de (re)qualifier les personnes en réorientation de carrière ainsi que les personnes immigrantes. Celles-ci ont également accès à des cours de francisation sans être contraintes de vivre près d’un grand centre urbain.

Sans oublier que les centres collégiaux de transfert de technologies qui, adaptés aux régions dans lesquelles ils sont implantés, sont de hauts lieux d’innovation. La recherche appliquée s’y fait en fonction des spécificités économiques, sociales et culturelles de leur région.

 

Sentiment d’appartenance régionale

Le cégep est pour plusieurs un tremplin entre l’école secondaire et la vie professionnelle ou universitaire. Sa communauté étudiante est jeune, dynamique, créative et avide de découvertes, d’innovations et de transformations. Par sa nature même, les cégeps contribuent à la vitalité sociale et culturelle des milieux où ils se trouvent. Dans les communautés où l’offre culturelle est plus restreinte, la présentation de cégep en spectacle, d’un match d’impro, ou même d’une conférence peut devenir un évènement culturel. Sans oublier les évènements intercollégiaux de danse, de théâtre ou d’art visuel qui permettent à un campus, donc à une région, d’accueillir durant une semaine la jeunesse artistique collégiale du Québec.

Cette vitalité favorise la rétention et l’attraction des jeunes en région. Parlez-en à la ville de Gaspé, qui voit sa population fluctuer au rythme des sessions scolaires!

L’apport des étudiant.e.s internationaux, qui est parfois vital pour des cégeps de région, contribue également à ce foisonnement culturel. Ces étudiant.e.s qui débarquent en région ouvrent la population locale sur le monde. En contexte de pénurie de main-d’œuvre, où l’exode rural du 20e siècle a laissé sa marque, il s’agit d’une belle occasion d’inclusion pour ces municipalités et ces habitants qui voudront certainement que ceux-ci adoptent leur région.

À quoi sert un cégep en région? Eh bien, il contribue au développement économique régional, à la vitalité socioculturelle, en plus d’ouvrir sa population sur le monde. Le 21 mars dernier, nous avons inauguré notre nouveau bâtiment du Centre collégial de Mont-Tremblant, soyons-en fiers, utilisons-le et faisons-le rayonner!

(À lire ici : https://ski-se-dit.info/2022/03/inauguration-officielle-du-nouveau-centre-collegial-de-mont-tremblant/)